Swag à l’âme

0
300
swag

Un peu comme les stars éphémères aux trajectoires d’étoiles filantes, il y a des mots comme ça, qui arrivés trop vite, nous quittent aussi rapidement. Coup de projecteur de Monsieur Marcel sur le dernier rejeton de cette famille de mal-aimés, qui devrait bientôt retourner – si ce n’est déjà fait – dans les oubliettes de l’histoire d’où on l’avait tiré, le swag.

Car contrairement aux apparences, le swag ne date pas d’hier. Il est dérivé du terme « swagger », qui existe depuis des siècles, avec notamment une belle apparition dans Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Il nous vient plus récemment du hip-hop, où il qualifie l’arrogance naturelle du rappeur et son allure nonchalamment élégante, pour les codes du milieu. Le mot swag a traîné dans le milieu pendant les années 90 et Jay Z en réclame la paternité, bien que cette assertion soit probablement fantaisiste. Les historiens, eux, sont formels. L’explosion du « swag » viendrait plutôt d’internet et de la montée en puissance d’artistes comme Soulja Boy, l’inventeur de la formule « turn my swag on » ou MIA, dont le vers « No one in the corner has swagger like us » a été popularisé par le sample qu’en a fait TI dans sa chanson « Swagga like us » en 2008. Depuis le terme règne sur la culture populaire et sur les forums internet, à la fois nom, verbe et adjectif.

Un exemple d’attitude « SWAG »

En 2011, la National Public Radio aux Etats-Unis lui donne même le titre de « mot hip-hop de l’année ». Sorti des ghettos, le synonyme hip-hop du « cool » est devenu mainstream et les médias sérieux s’interrogent sur la postérité du terme dans la langue anglaise et dans la culture populaire. Monsieur Marcel, lui reste assez sceptique quant à son usage. Car du dernier remix tendance jusqu’à la paire de charentaise de votre grand-père, tout est potentiellement SWAG, pour un peu qu’il soit proclamé comme tel.

NB de Monsieur Marcel : peut-être n’avez-vous jamais entendu parler du swag…ce qui ce qui signifierait, entre autre, que vous n’êtes pas swag. Mais rassurez-vous, personne et surtout pas Monsieur Marcel, ne vous en tiendra rigueur.

Notez cet article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here