Quand je m’amuse comme un enfant en hoverboard

0
997

La vie d’adulte n’est pas toujours très marrante au quotidien. Bien sûr il m’arrive encore de passer de bons moments avec mes amis le week-end, sortir, danser, dîner ou encore aller au spectacle ou au cinéma. Je sais d’ailleurs que certains d’entre eux aiment vraiment leur travail et qu’ils passent des journées à prendre du plaisir en faisant leur métier.

Mais il ne s’agit plus jamais, ou presque, de se laisser aller et à rire à gorge déployée comme quand j’étais petit. Ce n’est pas que j’aimerais retomber en enfance, loin de là, je suis à l’aise dans ma vie d’adulte, et d’ailleurs je suis plutôt quelqu’un de raisonnable. Mais cette petite touche d’insouciance me manque parfois. J’ai donc cherché une solution pour m’éclater, et je crois bien que j’ai trouvé ce qu’il me fallait.

J’ai acheté un hoverboard

Mon cousin, qui était âgé de quelques années de plus que moi, m’avait montré, lorsque j’avais une dizaine d’année, un film dans lequel un jeune homme censé vivre dans une époque future, se déplaçait à toute vitesse sur un skate qu’on aurait cru venu de l’espace. C’était la vision moderne du futur à l’époque où lui était plus jeune encore.

En visionnant ce film qui avait un peu vieilli déjà, je m’étais amusé à m’imaginer debout sur ce skate sans roue, à foncer pour aller bien vite rejoindre mes copains le mercredi après-midi, et j’imaginais leur surprise quand chacun sur leur planche, ils me verraient peu ou prou voler au lieu de rider comme eux. J’aimais bien passer du temps avec à faire du skateboard, on se croyait les meilleurs de notre temps, en enchaînant les figures les unes après les autres.

Alors quand j’ai vu apparaître dans les rues ces nouveaux engins aux pieds des enfants, j’ai eu un coup de cœur. Quand je suis rentré chez moi, je me suis connecté à internet et j’ai décidé de consulter un comparatif pour trouver un hoverboard pour moi. J’étais excité… comme un enfant qui va ouvrir ses paquets de Noël et qui n’en peut plus d’attendre.

Un adulte sur un hoverboard

Une fois que j’ai validé mon achat en ligne, j’ai eu tout-à-coup une sorte d’appréhension : je ne voulais pas paraître ridicule en me déplaçant de cette manière, surtout auprès des plus jeunes. Mais après quelques tentatives, lorsque j’ai pu tenir sur mon hoverboard et aller comme je voulais en avant, en arrière comme sur le côté, je me suis lancé à aller chercher mon pain juché sur mon nouveau véhicule, et je dois avouer que je me suis régalé comme il y a longtemps que cela ne m’était pas arrivé.

Désormais je me déplace de cette façon, quand je dois faire des courses dans le quartier : je chausse mes plus belles sneakers, je me mets debout sur mon hoverboard, et c’est parti. Même si les gens que je croise me prennent pour un adolescent attardé, je n’y prête même pas attention, tellement je me sens libre, comme quand je faisais du skate avec mes amis. En plus, j’ai offert un hoverboard à ma nièce et à mon neveu pour leurs derniers anniversaires et ils ont eu l’air d’apprécier autant que moi.

Quand je m’amuse comme un enfant en hoverboard
3 (60%) 4 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici