Le mois de la moustache : Movember

0
431
movember

Il est vain d’aller contre la nature. Le coq a sa crête, le paon fait sa roue… et l’homme porte la moustache. Prisée par les plus féroces combattants de toutes les époques (grognards napoléoniens, poilus de la Grande guerre, et bien sûr nos ancêtres les Gaulois), ce caractère sexuel secondaire s’est longtemps invité aux premières loges de l’élégance masculine. Aujourd’hui délaissé, ce glorieux ornement ne sert plus guère que d’exutoire pour paris entre amis, ou à augmenter vos chances de rencontre sur Adopteunmec.com lors de la moustache week. Vous valez mieux que ça : vos bacchantes à vous sauveront peut-être des vies.

Car depuis hier, nous sommes entrés dans Movember. Comprenez « le mois de la moustache ». Les hommes du monde entier sont appelés à déposer le rasoir et à ne plus lutter contre leur pilosité supra-labiale. L’idée née en Australie en 1999 tenait au départ plutôt du gag potache. C’est en 2003 que la fondation Movember a redonné du lustre au projet en le plaçant au service d’une juste cause : sensibiliser l’opinion aux maladies typiquement masculines, comme le cancer de la prostate.

Monsieur Marcel mettra donc sa pudeur de côté, pour rejoindre la cohorte des moustachus en devenir qui, de l’Australie aux Etats-Unis et de l’Afrique du sud à la Finlande, afficheront la croissance de leur nouvel attribut sur le site de Movember. Les sympathisants de la cause (dénommés les Mo-Sistas et les Mo-Bros dans la langue vernaculaire des surfers cools du Great Riff australien) pourront les encourager par des dons. L’année dernière c’est près de 79 millions de dollars qui ont été recoltés auprès des 854,000 participants du Movember. Et dans chaque pays, ceux-ci seront reversés à des organismes de recherche locaux. En clair, vous avez enfin une raison intelligente de vous mettre à la moustache.

Serge Gainsbourg , Mo-Bro d’honneur

NB de Monsieur Marcel : Cela a été souvent constaté chez son fidèle ami le chien : le poil brillant a toujours été signe de bonne santé. C’est désormais aussi le cas chez l’homme. Et de même qu’il existe des salons de toilettage pour les canidés, il existe des salons de rasage pour les grands vertébrés. Chez Alain par exemple.  

Le mois de la moustache : Movember
5 (100%) 1 vote[s]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here