L’homme qu’il faudra suivre au JO d’hiver de Sotchi…

0
352

Defago, Svindal ou Ligety? L’homme à suivre pour les JO de Sotchi n’est pas forcément celui que l’on croit. Heureusement Monsieur Marcel vous remet sur la bonne piste…

Du sable de Marbella aux neiges des Alpes…

Avez-vous déjà entendu parler de Hubertus Von Hohenlohe ? À moins de suivre les aventures trépidantes de la jet-set internationale, à priori jamais… Vous manquiez pourtant quelque chose : ce pompeux patronyme aristocratique cache un personnage qui va rentrer durablement dans vos mémoires. Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un authentique austro-germano-mexicano-espagnol. Surtout quand c’est le digne fils de la Princesse Ira von Fürstenberg et du Prince Alfonso von Hohenlohe-Langenbourg . (Qui n’est autre que le créateur de la très huppée Marbella, le St Trop Espagnol)

De cette enfance difficile, Hubertus aurait pu conserver de graves handicaps, et sombrer dans la drogue et l’anonymat. Mais non, Hubertus, ce n’est pas un petit monsieur : chanteur de pop, photographe accompli, cet éminent membre de la jet-set et du gotha va faire parler de lui à Sotchi dans quelques jours…Comment ? En tant que digne représentant de l’équipe Mexicaine de ski.

 

Avez-vous déjà vu un mariachi faire un Slalom géant ?

Hubertus von Hohenlohe, 45 ans, va en effet devenir le 2e plus vieux candidat à concourir aux Jeux Olympiques. Il a été choisi par la Fédération Olympique Mexicaine pour participer à l’illustre épreuve du Slalom. Afin d’ajouter une touche d’originalité à la compétition, cousin Hub à décidé de créer une tenue à la démesure de sa personnalité.

C’est ainsi le costume de mariachi le plus moulant de tous les temps qui va dévaler les pistes du Caucase. Réalisée en partenariat avec Kappa, ce morphsuit inédit aidera très certainement « l’athlète » à redorer la notoriété sportive de son pays natal.

 

Ses chances de succès ?

Soyons clair, Hubertus risque autant de gagner une médaille d’or que de hisser une de ses chansons en tête du Top 50. Les bookmakers sont catégoriques : sa côte est au plus bas. Son meilleur résultats : une modeste 42e place à la coupe du monde de 1982. Avec cette tenue, Hubertus peut plus légitiment prétendre au podium des défilés qu’aux plus hautes marches des exploits sportifs. Les Marcel Hirscher, Alexis Pinturault et autres champions des descentes n’ont qu’à bien tenir leur style.

(NB : il n’est pas absolument nécessaire d’écouter la vidéo qui suit)

Notez cet article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here