Comment Star Wars n’a failli jamais voir le jour

0
307

1971. A l’époque George Lucas n’est encore qu’un jeune padawan. Il a 29 ans, et même si son futur de réalisateur est déjà une évidence, George Lucas est encore loin d’être connu du grand public. Son film THX 1138  (pas hyper vendeur comme titre…) bien que soutenu par la société de production de Coppola est un bide en bonne et due forme. Cet échec met alors en péril la petite société qu’a fondé George Lucas , qui n’est autre que le futur géant LucasFilm.

Coppola, qui est un ami personnel de Lucas, est lui bien plus précoce. Son tempérament plus sociable, lui a permis d’étoffer son réseau et il a déjà sorti Le Parrain. Pour booster son ami, il met donc au défi Lucas de lancer pour de bon sa carrière en lançant un vrai film populaire. Lucas sort donc American Graffiti, sans doute son film le plus personnel, puisque inspiré de son enfance. Histoire de jeune &  road movie, George Lucas vend le projet à Universal qui en tirera 55$ million de dollars de profit…la carrière de George Lucas enfin lancée?

« La Fox coupe son département des effets spéciaux..gênant quand on s’appelle Star Wars »

Pas tout à fait. Car ce succès de ne suffit pas a convaincre Universal de rempiler pour un nouveau projet pourtant initialement prévu : un obscur film de science fiction nommé Star Wars. Bref l’histoire de Star Wars aurait pu s‘arrêter là.  Mais Lucas persévère et se met en quête d’un nouveau studio. Et c’est finalement la Fox qui se porte volontaire. Le deal signé est périlleux : Lucas s’engage personnellement sur le projet et accepte de ne se rémunérer que sur la vente de produits dérivés. Intuition géniale, car l’accord se révélera aussi juteux pour Lucas Film que mauvais pour la Fox.

Mais de nouveau le projet menace de tomber à l’eau…car la Fox a coupé son département des effets spéciaux..gênant quand on s’appelle Star Wars, et qu’on veut faire des courses de vaisseaux spatiaux dans une lointaine galaxie …Lucas doit constituer lui même son équipe. Les coûts explosent pour la guerre des étoiles! 13 millions de dollars de dépenses plus tard, c’est la crise, George Lucas fait un burn-out…Pour parachever le tout , la Fox, avec tous ces écueils,  finit par ne plus croire au projet …et refuse d’engager les dépenses marketing pour promouvoir le film. Star Wars ne sort en 1977 que dans 43 salles, mais c’est un plébiscite immédiat. Belle récompense pour un Lucas au bout se ses forces. Avec tous ces déboires, on comprend peut être mieux le slogan du film « que la force soit avec toi »…

Notez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici